♛ L’HYMNE – Opus VIII

Buzit 🎭 Culture, 😃 Feel Good Laisser un commentaire

J′aime
J′aime J′adore Haha Wouah Triste Grrr
C’est des trucs qu’on se passe entre bardes : épisode imaginaire n°8
PROLOGUE (Autour de la table ronde)
  • ARTHUR : Bon, encore une fois, coté quêtes, vous avez que dalle. ça commence à devenir un peu compliqué niveau légende.
  • LANCELOT : Sire, vous m’avez confié des responsabilités au gouvernement qui impliquent une présence constante depuis quelques temps, mais vous n’avez qu’un mot à dire et…
  • GALLESSIN : Oh le lèche botte !
  • ARTHUR : C’est pas contre vous Seigneur Lancelot, mais les autres-là : pas un objet précieux ; pas un monstre terrassé ; Y en a même pas un pour me ramener deux trois pov’ bandits de grand-chemin.
  • PERE BLAISE : Une légende avec des bandits de grand-chemin …
  • ARTHUR : Au moins on aurait pu essayer de bricoler autour. Personne pour me pêcher un indice sur le Graal ?
  • HERVE DE RINEL : J’ai remplacé les vers de farine par des petites larves de teignes, comme appâts pour la truite, ça marche pas mal !
ACTE 1
  • BOHORT : Sire, le but de toute notre action est bien de créer la légende pour édifier le peuple ?
  • ARTHUR : Exactement, être des exemples pour nos contemporains, ainsi que pour les générations futures.
  • LEODAGAN : Édifier le peuple ? Des exemples pour nos contemporains ? Nos contemporains c’est des pécores, des barbares et des romains dégénérés : les seules choses à édifier c’est des potences … avec des connards au bout.
  • BOHORT : Sire, si je peux me permettre… Suite à la visite du barde la semaine passée, une de ces mélodies me trotte encore dans la tête !
  • ARTHUR : Quel rapport ? Faut qu’on fasse une pause le temps que vous la chantiez pour vous la faire sortir, c’est ça ?
  • PERE BLAISE : Ah non pas de mélodie païenne ici.
  • BOHORT : Ce que je veux dire Sire : nous pourrions écrire une chansonnette qui se retient bien, avec des paroles qui mettent en valeur l’honneur de la chevalerie.
  • ARTHUR : C’est pas con … on a des principes, des thèmes, et en mythonnant un peu on aurait presque des « héros ».
  • PERE BLAISE : Vous faites ce que vous voulez, mais moi je ne fais pas de notation musicale hors des canons papaux.
  • ARTHUR : Vous, vous inscrirez les paroles, pour la mélodie on fera transmettre par des bardes.
ACTE 2
  • BOHORT : Voila Sire, je propose de commencer ainsi : « Tout autour de la table ronde, sont assis de preux chevaliers »
  • ARTHUR : C’est pas mal, c’est pas des Alexandrins, mais ça plante le décor. On… on verra ensuite pour mettre en musique.
  • LEODAGAN : Bin si on peut faire dans l’approximation j’ai vos rimes : « Ils vont dézinguer des burgondes, les romains se feront cramer ». Vous vouliez planter le décor oui ou non ?
  • PERCEVAL : Et aussi les Wisigoths qui vont s’en rendre plein leur mouille !
  • ARTHUR : Ça rime même pas votre truc ! et y a pas le bon nombre de pieds !
  • PERCEVAL : Parce que faut faire rimer Wisigoths ? avec quoi ? avec mouille ?
  • ARTHUR : Fermez la vôtre de mouille !
  • BOHORT : Si vous permettez, ensuite je verrais plutôt : « Qui rayonnent à travers le monde, avec Dieu pour tout bouclier ».
  • LEODAGAN : Seigneur Bohort, on vous r’connaît bien là ! Le coté téméraire … trompe la mort … c’est vous tout chié.
  • BOHORT : Seigneur Léodagan, ça ne parle pas de moi c’est toute la chevalerie qui est ainsi … portée aux nues !
  • GAUVAIN : Dans ce cas mon oncle, puis-je suggérer de prolonger de la sorte ? « Vaillants, ils luttent avec faconde ; glorieux et fiers de leurs hauts-faits »
  • ARTHUR : « Ils luttent avec faconde » ?
  • GAUVAIN : N’est-ce pas un synonyme de courage ?
  • ARTHUR : je crois pas, non !
  • YVAIN : Ah pourtant moi j’aurais dit pareil ; ou alors à la place j’aurais mis « postiche », c’est possible ou pas ?
  • GAUVAIN : Et ça raccorde avec la coupe ! Wouuh
ACTE 3
  • ARTHUR : alors si je résume on a quoi ?
  • PERE BLAISE : Alors ça donne : Tout autour de la table ronde, sont assis de preux chevaliers | Qui rayonnent à travers le monde, avec Dieu pour tout bouclier.
  • LEODAGAN : Alors c’est plié, vous voulez pas de mes burgondes !
  • ARTHUR : Non, il faut citer personne : au final, pour les siècle futurs, on ne devra se rappeler que de l’honneur des Chevaliers … à la gloire de Dieu.
  • LEODAGAN : Mouais, à mon avis …. si ça file pas un peu les miquettes vot’ truc…
EPILOGUE
  • BUZIT (LE BARDE) : J’avais bien une petite musiquette dans la tête qui pourrait coller, et j’avais pas encore posé de paroles dessus, mais les vôtres là, elles sont coton… je suis pas bien sûr de pouvoir les retenir.
  • ARTHUR : Bin va falloir faire l’effort ! (pause) Et ça fait quoi votre « musiquette » ?
  • BUZIT (avec son luth, sur l’air de « Chevalier de la table ronde ») : « gnagnagna gnagnagnagna gna, gnagnagna gnagnagnagna)
  • PERCEVAL (applaudit): Wouh ! Ça pète !
  • KARADOC : Bon bin voila, c’est fini, vous l’avez votre hymne ! On peut boire un coup pour fêter ça ?
  • PERCEVAL : Ouais parce qu’il commence à faire soif.
  • KARADOC (lève son verre, à la cantonade) : Chevalier de la table ronde : goûtons voire si le vin est bon !
  • BUZIT : (enthousiaste) ah ça comme paroles, j’arriverais mieux à m’en rappeler : et ça colle parfaitement ! Je peux les garder ?
NOIR
  • ARTHUR : Eh bin voilà, bravo … il est super « l’honneur des chevaliers pour les générations futures ».
Une des historiettes de Buzit le Barde
Liste des épisodes : facebook.fr/2050323408565651
J′aime
J′aime J′adore Haha Wouah Triste Grrr